Le sang du foulard

Le sang du foulard

UN FILM SCOUT TOURNE PAR CHARLOT découvert dans un grenier !

Un intérêt exceptionnel

pour les cinéphiles

et pour le mouvement scout

international…

 

 

Au début de mars 2016, deux enfants qui jouaient dans le grenier de leurs grands-parents, dans une maison bourgeoise de Sète (Hérault), à proximité du port de pêche, ont trouvé dans un coffre empli de vieux livres et revues une curieuse boîte métallique rouillée, ronde, flanquée d’une étiquette jaunie illisible rédigée en anglais. L’un des enfants, réussissant à débloquer le couvercle, a mis à jour (si l’on peut dire puisque c’était dans la pénombre du grenier!) une bobine de film comme il n’en avait jamais vue.

 

La malle au trésor!

 

Et pour cause : il s’agissait d’un film de 35mm, en noir et blanc, parfaitement intact malgré son apparente ancienneté. Alertés, les grands-parents (lesquels ignoraient la présence de cette vieillerie cinématographique sous les combles), déroulèrent quelques mètres de la bobine et découvrirent, médusés, les images de Charlot au milieu d’un camp scout ! Consciente que cette relique pouvait être une rareté, fragile, à confier au plus vite à des spécialistes, la famille des heureux « inventeurs » de la découverte a téléphoné, dès le lendemain, à la Cinémathèque Française. Un sociétaire de la vénérable institution s'est déplacé pour prendre livraison en mains propres de la précieuse boîte. Une semaine plus tard, un spécialiste cinéphile, bien instruit de l’œuvre de Chaplin, confirmait le caractère sensationnel de la trouvaille : aucun film dont le sujet se rapporte directement au mouvement scout ne figurait jusque-là dans les collections connues du grand comique cinéaste !

 

L’incroyable état de conservation du film, pourtant couché sur support en nitrate de cellulose – extrêmement inflammable -, a permis un premier visionnage intégral sans passer par une restauration et consolidation du support (lequel a bénéficié pendant des décennies d’une protection providentielle due aux livres qui recouvraient la bobine, serrés dans le coffre comme des sardines en boîte, entretenant ainsi une atmosphère confinée et sèche qui a évité le moisissement de la pellicule).

 

Peu de temps avant The Kid ?

 

Cette œuvre (une belle prise!), pièce unique à ce jour, sera donc à ajouter à la riche filmographie du créateur de Charlot, le vagabond au grand cœur, aussi rusé que rebelle à l’ordre établi - et dont on sait qu'il glissait d'entre les mains des « policemen » aussi aisément qu'un poisson rouge que l'on veut sortir de son bocal! Charles Spencer Chaplin, alias Charlie Chaplin (16 avril 1889 - 25 décembre 1977), qui fut père de 8 enfants, tourna dès 1921 une histoire mettant en scène un jeune garçon avec The Kid, son premier long-métrage - lequel remporta un immense succès mondial. En 1957, il tournait « Un roi à New-York » avec son propre fils Michael… Le « court métrage de Sète », que le hasard met devant les feux de la rampe, est probablement sa première fiction centrant son histoire sur la momerie.

 

THE KID CHAPLIN.jpgAucune capture d'image de l'unique copie du film scout de Chaplin n'a encore été publiée par la Cinémathèque Française. Ci-dessus, une photo d'anthologie du cinéma: une scène de The Kid. DVD Distribué par MK2.

 

 

Le titre qui figure en anglais au générique se traduit en français par :

 

Charlot chef de troupe

 

 

 

Un responsable du service des acquisitions a révélé au monde cette étonnante découverte dans un communiqué de presse en date du 31 mars 2016. Une note mentionne le résumé du contenu du film. Sa durée est de 12 minutes et 8 secondes. Le découpage technique ci-dessous a été inclus dans le communiqué diffusé par l’AFP (Agence France Presse). Le tournage de ce film pourrait avoir eu lieu entre 1914 et 1920, soit au commencement du succès fulgurant du personnage créé par Chaplin, silhouette emblématique que tous les enfants du monde connaissent ! Le scoutisme est né quelques années plus tôt, en 1907, inventé par l’Anglais Baden Powell - un mouvement de jeunesse qui connut tout aussi rapidement, lui aussi, un joli succès mondial.

 

 

BOY-SCOUTS.jpg
Des scouts américains dans les année vingt. Photo anonyme glanée sur le net...
 

 

Séquence 1

- Charlot chemine le long d’une rivière, son baluchon sur les épaules et faisant tournoyer sa fameuse canne. Une ribambelle de jeunes garçons en uniforme scout, shorts et chapeaux à bosses, alignée au bord du cours d’eau en train de pêcher à la ligne, le regarde en se moquant.

 

Séquence 2

- Dans une clairière dont toute la périphérie est plantée de tentes canadiennes, Charlot va et vient, glissant un œil fugitif dans chacune des tentes.

 

Séquence 3

- Les boy-scouts arrivent à la clairière en file indienne, leur canne à pêche à l’épaule. Charlot semble demander asile.

 

Séquence 4

- Les scouts entourent le vagabond et se mettent à danser tels des indiens autour d’un totem.

 

Séquence 5

- Un tas de bois est rassemblé au milieu de la clairière. Un scout essaie d’allumer le feu de camp en vain. Charlot fait tourner l'extrémité de sa canne sur l’une de ses semelles. Etincelles : le feu s’embrase.

 

Séquence 4

- Les enfants encerclent le feu de camp, la nuit, assis en tailleur, tandis que Charlot retourne du bout de sa canne de gros poissons qui cuisent sur un grillage.

 

Séquence 5

- Gros plan sur les mains puis la bouche de Charlot : un poisson pris sur le gril se met à frétiller puis à s’esquiver. Charlot, à quatre pattes dans l’herbe, tente en vain de l’attraper. Tous les gamins se mettent à quatre pattes pour récupérer le poisson. L’un d’entre eux parvient à l’emprisonner sous son chapeau à bosses.

 

Séquence 6

- Matin. Charlot sort d’une tente, s’étire en baillant puis va décrocher une corne suspendue au mas du drapeau. Tout le camp semble endormi. Il essaie de souffler dans la trompe mais ne parvient pas à en tirer un son. Il le porte à l’oreille tel un cornet acoustique. Nouvelle tentative : il souffle et la manœuvre le fait tomber sur le derrière. Il se débouche les oreilles visiblement assourdi. Tous les enfants sortent des tentes.

 

Séquence 7

- Se croyant menacé par le groupe de garçons qui courent vers lui, Charlot grimpe au mas pour se protéger de ce qu’il pense être un danger. Les enfants se jettent sur leurs gamelles posées sur une table faite de troncs, puis vont se servir dans une marmite. Charlot se laisse redescendre en glissant en un éclair le long du mas.

 

Séquence 8

- Charlot s’approche des enfants, joue du coude pour atteindre la marmite, donnant à la sauvette d’habiles coups de pieds au derrière de ceux qui le gênent. Parvenu devant la gamelle, il se sert de son chapeau melon pour le remplir de porridge. Les enfants se moquent.

 

Séquence 9

- Charlot s’écarte, ramasse sa canne, prend une attitude fière, bien campé sur ses pieds écartés, fait une grimace et se coiffe du chapeau : le porridge lui coule sur le visage.

 

Séquence 10

- Un jeune scout lui jette un seau d’eau sur la tête pour le laver. Un autre arrive, se tient devant Charlot et, avec un large sourire, lui offre un chapeau à bosses. Charlot l’accepte, affichant de la fierté. S’étant coiffé du chapeau scout, celui-ci se met à gigoter sur son crâne. Charlot grimace, soulève le chapeau, libérant le gros poisson de la veille. Rires des enfants qui l’entourent. Gros plan sur le visage de Charlot qui disparaît dans le rétrécissement d’un cercle. Fermeture au noir.

 

« The End » 

 

Une restauration permettra de redonner tout son éclat à cet épisode inédit de la vie de Charlot ! Le service de la programmation envisage de l’inclure dans ses projections régulières de « fenêtre sur les collections » à partir de septembre 2016.

 

 

Choucas

 



01/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres