Le sang du foulard

Le sang du foulard

Dix-huit jours avec les sangliers

Été 2015

 Six Sanglier

en quête d'aventures !

 

ROND BOUSSOLE.jpg

 

 

A quoi ressemble un camp scout traditionnel ?

 

 

Traditionnel ? C'est-à-dire conforme à l'idée originelle des "inventeurs" du scoutisme, dont le plus "berlu" des "visages pâles" (entendre "non scouts") sait qu'il s'agissait de...

 

 

"Le scoutisme (de l'anglais scout, lui même issu du vieux français « escoute » signifiant éclaireur) est un mouvement de jeunesse mondial créé par Lord Robert Baden-Powell, un général britannique à la retraite, en 1907, à Brownsea. (...) Le scoutisme est un mouvement de jeunesse reposant sur l'apprentissage de valeurs fortes, telles que la solidarité, l'entraide et le respect. Son but est d'aider le jeune individu à former son caractère et à construire sa personnalité tout en contribuant à son développement physique, mental et spirituel afin qu'il puisse être un citoyen actif dans la société. Pour atteindre cet objectif, le scoutisme s'appuie sur des activités pratiques dans la nature, mais aussi des activités en intérieur, destinées plutôt à un apprentissage intellectuel. Le scoutisme s'appuie sur une loi et une promesse et est souvent laïque, bien qu'il existe des groupes religieux."  Source Association des Aventuriers de Baden Powell

 

Lord Robert Baden-Powell publie en 1919 le Guide du chef éclaireur. En guise d'introduction, le manuel pose "quatre sujets à étudier":

 

  1. Formation du caractère : La loi de l’éclaireur – La vie au grand air – campements, chevalerie, bonheur, joie de vivre, observation, jeux d’éclaireurs, art du marin
  2. Santé et développement physique : Exercices physiques et le pourquoi de chacun d’eux, habitudes d’hygiène, jeux, prévention des maladies, tempérance et continence, tabac, maîtrise de soi
  3. Perfectionnement de soi-même en vue d’une carrière : Habileté manuelle, travail en vue de spécialités, civisme, dangers de l’alcoolisme, du jeu, de l’impureté
  4. Service du prochain, esprit de chevalerie et abnégation, base de la religion : Entre aide, premiers secours, sauvetages, pompiers, chargés de missions.

 

Si des associations scoutes se déclarent officiellement laïques et donc non confessionnelles, de nombreuses autres structures associatives mettent la foi en Dieu et donc la spiritualité au centre de leurs activités. Une polémique existe, constamment renouvelée, où telle ou telle obédience discute de l'opportunité ou non d'assimiler la religion à la pratique du scoutisme; au nom de tels ou tels principes, chacun avance des arguments contradictoires et brandit tel un glaive ses certitudes dites "pédagogiques"... Ce site n'est le support d'aucune obédience particulière; il se veut l'expression de regards croisés sur le mouvement scout - comme il est dit en exergue au fronton de la page d'accueil. Créateur et rédacteur "en chef" de cette lucarne dédiée au scoutisme, j'ai toujours plaisir à accueillir les messages de lecteurs scouts ou non scouts, en ligne sans censure préalable, et souhaite publier des articles de visiteurs - dès lors qu'ils entrent dans la "ligne éditoriale"... Le CP de la patrouille du Sanglier, de la IX Dijon (lire "neuvième Dijon"), a bien voulu me communiquer ses notes journalières du camp estival 2015. J'en avais sollicité la publication parce que, au vu de leur site, les scouts de la patrouille du Sanglier vivaient exactement le scoutisme tel que je... l'imaginais! Ma vision (que d'aucuns qualifieront de "ringarde" voire de sectaire) de la pratique du scoutisme, est bien celle-là: l'uniforme intégral, les "promesses", la nature avec ses "grands jeux", le froissartage (savantes constructions en bois pour équiper un camp) et la pratique sans complexe de sa religion - ici, la foi catholique -, avec un "liturgiste" dans la patrouille, un aumônier, la prière du soir et la messe dominicale...

 

Renaissance d'une patrouille

 

 

BANDEAU SITE.jpg

 

 

Hilaire Bouyé, actuel responsable de la patrouille, a pratiqué le scoutisme 2 ans à la 1ère Chamalières en Auvergne avant de venir s'installer en 2013 en Côte-d’Or, à Dijon. Arrivé au cœur de la Bourgogne, ce jeune homme dynamique et volontaire, ex-louveteau donc, va s'impliquer pour réactiver dans l'ancienne capitale des ducs de Bourgogne une patrouille scoute "vieille" de trente ans, sur le modèle qu'il connaît bien et qui répond le mieux à ses attentes: celui de l'Association des Guides et Scouts d'Europe (AGSE). En 2014, cette première patrouille de six garçons verra  la formation d'une deuxième patrouille AGSE dans la cité, patrouille qui choisira pour "animal totem" le Condor, dont la création permettra la naissance d'une "troupe". Le journal de camp rédigé par le CP (chef de patrouille) témoigne concrètement de ce qu'est, vraiment, un camp scout digne de ce nom! Loin des images "ligne claire" à la Mitacq (avec ses aventures rocambolesques de "la Patrouille des Castors") et des caricatures éhontées de Jugnot (film "Scout toujours..."), les dix-huit jours de camp avec la patrouille du Sanglier nous montre la "vraie vie" de six garçons dans la nature, désireux d'en découdre avec des émotions issues de l'authentique et non du numérique! 

 

 

"Toujours droit au but"

 

Une patrouille se choisit une devise en rapport avec avec les qualités et mœurs de l'animal totem. Un sanglier est un animal fonceur que l'on ne peut arrêter face à sa détermination d'atteindre son but: "droit au but" est la devise de la patrouille. Son saint patron est saint Bernard de Dijon. Ses couleurs sont le gris et le rose. 

VILLAGE RECADRE.jpg

Le camp a eu lieu à Maisons-en-Champagne, petite commune située en région Champagne-Ardenne, dans le département de la Marne,  à 10 km à l'ouest de Vitry-le-François. Ce village compte quelque 500 habitants et dresse au milieu de la campagne un joli petit clocher très "vieille France"; l'église Saint-Pierre, qui date du XIIIe siècle et a été entièrement rebâtie au XIXe siècle et est classée monument historique depuis 1862.

 

Des propriétaires dijonnais les accueillent sur un terrain qui sera aussi le campement de scouts de Strasbourg. A proximité, un château est le lieu de villégiature de ces mêmes hôtes. Le décor est planté.

 

 

 

CHATEAU.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je cède la place aux notes du CP Hilaire... Son journal a fait l'objet d'une correction et remise en forme par la rédaction - comme cela est d'usage dans toute bonne "maison d'édition" qui se respecte; j'ai agrémenté ces notes journalières de titres et sous-titres afin d'en rendre plus "aérée" la lecture! Pour ne pas ralentir l'affichage de la page, cet article est publié en 3 parties distinctes; des liens permettent de naviguer d'une partie à l'autre. Les photos sont signées Hilaire-reporter-officiel-du-Sanglier. 

 

Merci par avance aux visiteurs qui voudront bien apposer leurs commentaires en bas de page (c'est anonyme et sans inscription!).

 

Choucas

 

 

Page de garde de l'aventure

 

 

Jour 1 - 6 juillet

Tout commence par un premier jour

et une première veillée

 

L'arrivée de la troupe se fait en voitures parentales. Nous allons camper avec la patrouille frère le Condor et serons épaulés par trois chefs. La troupe de Strasbourg campera a proximité. La messe aura lieu sur le lieu de camp: nous fabriquerons un autel, un banc et des sièges en froissartage. L'aumônier, qui disposera d'une chambre au château de la propriété, fera des aller-retour pour nous rejoindre au camp.

 

Mais, au fait, il faudrait peut-être que je présente la patrouille? Voici donc la galerie de portraits du Sanglier!

 

 

BANDEAU FILM.JPG

 

 

Hilaire 16 ans, quatrième année aux scoutsHILAIRE OVALE.JPG

CP, trésorier et reporter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louis 16 ans LOUIS OVALE.JPG

première année de scoutisme

second, infirmier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valentin 14 ans VALENTIN OVALE.JPG

deuxième année aux scouts

pionnier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PIERRE LOUIS OVALE.JPG

 

 

 

 

 

 

Pierre-Louis 13 ans

première année aux scouts

cuisinier et régisseur

 

 

 

 

 

 

 

PAUL OVALE.JPG

Paul 13 ans

première année aux scouts

liturgiste et boute en train

 

 

 

Rémi 13 ans

première année aux scouts

sportif et messager

 

REMI OVALE.JPG
Silence, ça dort!

 

Chut! ...le Sanglier vient de rentrer de la première veillée du camp et il commence seulement à s'endormir! Comme vous l'avez compris, le camp a commencé depuis quelques heures! Profitez de leur sommeil pour entrer dans leurs rêves probablement peuplés d'images  où se construit le coin de patrouille du Sanglier!

 

 

Jour 2 - 7 juillet

Le Sanglier construit sa bauge

 

En cette deuxième journée de camp, rythmée par les coups de haches, maillets et autres outils de ce genre, le coin de patrouille du Sanglier commence à prendre forme. Le Sanglier maîtrise plutôt bien les techniques de construction en bois dites "froissartage"! La tente est enfin montée et à l'heure où j'écris ces lignes mais... les grincements des couchettes commencent à inquiéter les braves patrouillards. Les installations se poursuivent avec calme et, pour le moment, rien de très important ni de très inquiétant est à signaler. Tout va bien, espérons que cela dure!

 

TABLE FROISSARTAGE.jpg TENTE PLAN RAPPROCHE.jpgTENTE SUR PILOTIS 2.jpg
FROISSARTAGE.jpg
FROISSARTAGE GP.JPG
Jour 3 - 8 juillet

Le Sanglier et son maître-coq

 

Aujourd'hui, nos reporters très spéciaux nous ont rapporté une belle surprise! Ils ont réussi à interviewer Pierre-Louis, le cuisinier de la patrouille. Cuisinier: l'un des rôle les plus importants aux scouts! En effet, c'est lui qui s'efforce de (re)donner le sourire trois fois par jour à nos chers scouts! Mais pour ce soir, le cuisinier va laisser sur leur faim les visiteurs de notre blog... Dans les bois de la Marne, la connexion internet est ralentie et les montages vidéos ainsi que les rajouts de photos sur le site mettent un peu plus de temps. Pour y remédier, demain, mission commando! Objectif: monter dans la voiture de chef Estienne et s'y cacher en attendant qu' Aymar (le chef intendant) aille acheter le pain à Vitry-le-François! Là bas, une meilleure connexion nous attendra pour télécharger nos précieuses images!

PIERRE LOUIS CUISINE.jpg

FOUR RECADRE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le four

 

 

 

Jour 4 - 9 juillet

Pendaison... de la crémaillère

 

 

COUCHAGE RECADRE.jpg

 

 

En cette quatrième journée de camp, nos installations sont finies et nous pouvons enfin commencer à apprécier leur confort! Chacun occupe son poste d'action et tout le monde est ravi... Rémi s'entraîne dans notre "salle de sport", Paul chante en déambulant au bord de la rivière sur nos pontons au dessus de l'eau, Pierre-Louis utilise la table de préparation, la double table à feu et le four pour nous faire des merveilles culinaires, Valentin est très content de l'emplacement qui lui est réservé pour ses réserves de bois. Enfin, Louis et Hilaire peuvent apprécier ce charmant spectacle d'une patrouille active du haut de la tente surélevée et... du fond de leurs solides couchettes!

 

 

LA TABLE.jpg



TABLE A FEUX.jpg

 La double table à feu

 

 

Jour 5 - 10 juillet

Les Olympiades de la débâcle

 

En ce cinquième jour de camp se sont tenus les olympiades. Pour les visages pâles, voici une petite explication:

 

- Il s'agit d'un moment fort en camp scout, d'une activité traditionnelle où jeux physiques et de réflexion peuvent alterner. Durant une journée, les patrouilles vont s'affronter dans le cadre de plusieurs épreuves. L'imaginaire du camp a sa place dans le déroulement des jeux.

 

Nous n'allons rien vous cacher, mais c'est non sans peine que nous sommes obligés de vous avouer que le Sanglier n'a pas franchement bien réussi cette journée. Cela a commencé par une défaite au tir à la corde; ensuite vînt une épreuve où les CP portaient leurs culs de pat' sur le dos et ceux-ci devaient faire tomber une boîte de conserve posée sur un poteau à l'aide d'une espèce de lance: là encore, lourde défaite! Une lueur d'espoir nous parvint par la suite du "carré de l'empereur" et de "la bâche savonneuse": les seules victoires de la patrouille. Un peu revigoré, le Sanglier reprit courage mais s'inclina lourdement au foot face au Condor. Mais il craquait à nouveau sur la dernière épreuve: "le jeu d'équilibre". C'est donc la tête basse et les larmes aux yeux pour certains que s'est achevée cette cinquième journée. Le conseil de patrouille du soir fut morose... Vivement demain avec un PDDM (petit-déjeuner du matin) revigorant!

 

 

Journal de camp de Hilaire Bouyé

CP du Sanglier de la IX Dijon

 

 

CROIX EUROPE.png

 

 

Pour ouvrir le carnet 2 suivez cette piste!

Pour ouvrir le carnet 3 c'est par-ici!

 

Liens connexes

Vidéos du Sanglier

Chaîne YouTube du Sanglier

Site du Sanglier

 

 

 

 



19/10/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres