Le sang du foulard

Le sang du foulard

Dix-huit jours avec les sangliers ! Carnet 3 et fin du camp

Pour ouvrir le carnet 1 suivez cette piste!

Pour ouvrir le carnet  2 c'est par-ici!

 

Jour 14 - 19 juillet

Gastronomie

 

Après le "flot Jeu Blanc" remporté haut la main (haut la patte?) hier par le Sanglier, c'est une deuxième bonne nouvelle qui se prépare aujourd'hui! Car aujourd'hui, nous allons cuisiner! Non pas cuisiner "normalement" mais cuisiner dans le cadre du "ConCu" traditionnel (comprendre "concours de cuisine")... Après avoir reçu l'intendance en début d'après-midi, le Sanglier, entourant son cuisinier Pierre-Louis, se met rapidement à l'action. Au menu des festivités - et au menu du dîner tout court-, blinis au saumon et à la crème fraîche, boulettes de viandes (frites) accompagnées de pommes de terre (frites) et de petits légumes (non frits), chèvres chauds, gâteau aux noix et au miel cuit dans... notre superbe four! En boissons: thé glacé et un breuvage issu de pommes, au miel et à la cannelle nommée... "Kompot". A l'heure dite, et après avoir présenté l'équipe de service du dîner aux généraux de "l'armée russe" (les chefs), ceux-ci sont invités à s'asseoir. Là, on annonce la couleur: nous nous trompons de banc et celui sur lequel les chefs s' assoient est une "planche pourrie" (le banc qui ne tient pas spécialement... debout). Ils s'écroulent alors... de rire, puis accessoirement... sur le sol! Après s'être confondus en excuses (et avoir relevé les chefs), les Sanglier apportent les blinis pour le plus grand bonheur des invités et d'eux-mêmes, pressé de vouloir passer à autre chose après cet épisode plutôt... bancal. Vient ensuite la multitude de plats et de boissons énoncée ci-dessus, pour le plus grand plaisir des chefs ! La dernière bouchée avalée, les généraux furent raccompagnés jusqu'au chemin par toute la patrouille pratiquant la marche-danse Vilnusienne, forme d'expression corporelle joyeuse inventée ce fameux jour et devenue mythique après le camp d'été!

 

Le "concu" a bien été gagné par le Sanglier!

 

Mais ce jour a été aussi une "journée technique". Avec Marin, l'assistant "boute-en-train"  (ainsi est appelé chez les scouts le patrouillard chargé de l'animation et de mettre l'ambiance, notamment durant les veillées), nous avons travaillé cet après-midi sur les différentes techniques d'expressions comme les mimes, les grommelots (langues nées de l'imaginaire), le fil rouge d'une veillée... De jeunes scouts se sont aussi courageusement lancés dans l'animation de chants. Seuls, gants blancs bien enfilés, tous ont affronté le public avec succès, se révélant aptes à devenir de futurs animateurs de chants efficaces. En allant se coucher, chacun des patrouillards s'est demandé (avec angoisse?) si le Gand jeu sera pour demain!

 

 

Jour 15 - 20 juillet

Grand jeu

 

5 heures du matin: Aymar et Marin, les fidèles assistants d'Etienne, nous réveillent. Dans le même temps, ils nous donnent une carte mystérieuse et de "l'argent" (l'argent du jeu). Le Grand Jeu, enfin! La phase de la matinée consiste en une recherche d'indices qu'il faut déchiffrer. Une folle course au trésor (et à l'indice) est donc lancée; durant tout ce premier matin de Grand jeu, ce sont nos méninges qui fonctionnent! Vers 11 heures, des coups de corne répétés nous signalent que nous devons nous rendre au camp militaire" pour la messe, office qui sera suivi d'une remise "d'argent" en fonction du nombre d'indices trouvés, puis d'une distribution d'intendance. La seconde phase de ce Grand jeu comporte quatre parties : "Stratégie, Art de la nature (fabriquer avec des éléments naturels le blason de notre ville), Art de la chasse, Chant et Danse ainsi que Construction d'une ville... russe (en sucres)".

 

VENTE.jpgAprès une vente aux enchères pour l'intendance du soir et du lendemain matin, a lieu un jeu d'approche de 22h30 à minuit. Le but est de récupérer des bâtons lumineux au milieu du camp militaire, bien gardé par les chefs hauts perchés dans des miradors. Malgré une lutte acharnée, le Sanglier n'en ramena aucun... Après un derniers conseil des chefs, tout le monde va se coucher: demain, les activités et la "baston" proprement dite reprendront à 6 heures pétante!

 

VENTE 2.jpg

 

 

Ci-dessous la vidéo de la phase "Chant et Danse" du Grand jeu qui consiste, avec un quart d'heure de préparation, à inventer des chants russes et une chorégraphie devant un jury affûté (Pierre Bartning et notre bien aimé Estienne).

 

 

 

 

Jour 16 - 21 juillet

Faits d'armes

 

6 heures du matin. Heure officielle de reprise des combats. Les plus courageux des patrouilles sont déjà levés depuis une heure. Le Sanglier voulait lui aussi se lever tôt, vers 5h30 au moins! C'est raté! Consciencieusement, le CP avait pourtant mis une alarme sur sa montre pour cette heure ci mais, comme le reste de la patrouille (!), personne ne l'entendit... La veille, le Sanglier avait forgé une alliance avec la vaillante patrouille strasbourgeoise du Loup; rendez-vous avait d'ailleurs été fixé avec cette dernière vers 5 heures 40 pour pouvoir attaquer toutes les patrouilles. Vers 6 heures 10 donc, Hilaire se réveille, regarde sa montre et se recouche... (mais non, ça ne lui ressemble pas du tout!). Je reprends: Hilaire se lève et, bien sûr, réveille sa noble et dynamique patrouille! A 6 heures 40 seulement, Pierre-Louis et Hilaire sont opérationnels. Direction le lieu de rendez-vous avec le Loup. Evidemment: personne! Entendant du bruit vers la patrouille du Condor, nos deux braves garçons s'y dirigent tranquillement. Là, le Castor et le Condor se battent depuis 6 heures du matin. Dès notre arrivée, le CP du Castor nous propose un quart de l'or du Condor si nous les aidons. Un quart? Cela serait toujours ça de gagné se disent Hilaire et Pierre-Louis! En enlevant les chaussures de Joseph donc, le tas d'or prenant forme dans leurs têtes les illumine! Une seconde de réflexion suffit pour s'emparer du précieux métal  et s'enfuir à toutes jambes à travers les bois! Premier fait d'armes! Retour au fortin. Après avoir confié tout notre or à Paul et lui avoir demandé de se cacher dans la forêt, le duo repart de bon cœur à travers les bois; et là, surprise: nos camarades du Loup avaient eux aussi oublié de... se lever! Après de chaleureuses accolades avec nos camarades, nous allons attaquer l'Aigle! Etant supérieur en nombre, notre victoire n'en fut que plus excitante! Après ces deux faits d'armes, que le reste de la matinée nous paraît ennuyeux!

 

La vidéo est ici!

 

 

Jour 17 - 22 juillet

La conquête du kraal

 

 Avant dernier jour du camp. Les désinstallations commencent pendant que les deux CP sont avec notre bien aimé chef Estienne pour la Cour d'honneur de fin de camp. C'est à celle-ci, dans le sacro-saint du camp, le Kraal, que les grandes décisions concernant les classes, les brevets majeurs et les badges sont prises. Les scouts vont s'y présenter un à un. Certains sont sûrs d'eux-mêmes, d'autres doutent qui lâchent une petite larme, impressionnés par la magnificence des CP; mais une chose est certaine: rien ni personne n'influencera la CDH  (Cour d'Honneur donc) - à part, bien entendu, le Seigneur)! Après avoir fait quelques petites blagues, comme celle de prendre une tête d'enterrement à la venue d'un garçon et de lui dire qu'il n'a pas validé sa progression - que les chefs sont cruels! Ce genre de blagues a pour effet de désamorcer la tension du p'tit gars venant à la CDH en somme! La journée se termine donc. La dernière nuit a lieu à la belle étoile; moment exquis où l'on se raconte les anecdotes du camp, où l'on confie ce que l'on a aimé ou un peu moins apprécié... Demain, le camp serait fini mais toute le bonheur reçu durant le camp sera transmis autour de nous! Chaque membre de la patrouille, de retour dans son foyer après avoir quitté... la bauge commune, saura irradier auprès de ses proches, l'âme resplendissante de toutes les joies saines emmagasinées!

 

Le Sanglier a donc terminé son "camp d'été" et après-demain se tiendra la première "réunion de patrouille"!

 

Mais les bons souvenirs seront vite rangés dans les tiroirs pour laisser place à la préparation de nouvelles aventures...

 

 

Jour 18 - 23 juillet

Prologue

 

En ce dernier jour de camp, cris et grincements de dents sont autorisés. Après un royal PDDM, le dernier rassemblement au camp: remise des classes et des brevets majeurs et remise des flots. Les patrouilles prennent congé en se congratulant chaleureusement puis le Sanglier s'en  retournera au bercail - où une bonne douche l'attendra pour laver sa naturelle tristesse de fin de camp! Et oui, cher lecteur, nous devons nous quitter! J'espère que vous aurez su partager nos joies et nos peines, souffrir avec nous (!) dans les rudes épreuves traversées, fait de beaux rêves dans les duvets de notre bauge, savouré les petits plats cuits au fours de notre scout-cuisinier, apprécié les Kyrie de notre liturgiste et les topos du soir de notre aumônier, apprécié l'odeur des champs et entendu les chants des oiseaux de la campagne champenoise... Un journal se ferme mais un autre s'ouvrira. Dans la vie, il faut aller de l'avant et bientôt vous lirez les nouvelles péripéties glorieuses ou pitoyables (!) de la patrouille du Sanglier! aller de l'avant n'est-il pas un but honorable pour la jeunesse?

 

Toujours droit au but!

 

 

champ de ble.jpg
© Photos de Hilaire Bouyé reporter de la patrouille du Sanglier - Montages et mise en page de Choucas

 

 

Journal de camp de Hilaire Bouyé

CP du Sanglier de la IX DijonCROIX EUROPE.png

 

 

 

Liens connexes

Vidéos du Sanglier

Chaîne YouTube du Sanglier

Site du Sanglier

 

 

 



21/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres