Le sang du foulard

Le sang du foulard

Feuilleton épisode 6 : Préhistoire d’un camp

Roman-feuilleton

La partie V est sur ce clic

 

VI

Préhistoire d’un camp

 

 

 

Rémi faisait son « baptême spéléo ». Mal équipé, sans casque ni lampe, simplement vêtu de ses vêtements scouts d'emprunt, il rampait dans une boue grise et collante, craignant à chaque seconde de se cogner la tête dans la galerie étroite qu’il fallait franchir. Les arrêtes de roche de Baume Étrange étaient coupantes. Il s’écorchait les mains, les genoux, déchirait chemise et culotte mais ne sentait aucune douleur… « Tu arrives ? » cria avec une autorité acide Aigle, qu’il ne pouvait voir. Rémi avança par reptation sans savoir où il aboutirait. Soudain, il découvrit qu’un abîme s’ouvrait sous son corps. Une nappe d’eau glauque, se présentant d’abord comme une flaque profonde lui parut finalement être un lac sans limite ; le sol était incliné vers le plan d’eau. Rémi ne parvint pas à éviter la glissade et se sentit inexorablement attiré par l’eau profonde. Il hurla.

 

Son cri le réveille. Il est dans la grange ! Un rêve… Tout est noir et silencieux autour de lui. Une lampe torche s’allume : Wapiti que le cri a sorti de son sommeil. Rémi boit une gorgée de sa gourde – l’eau semble glaciale. L’incident est vite oublié… On se rendort.

 

Les sonnailles du troupeau emplissent la cour puis s’éloignent vers les falaises, accompagnées de quelques aboiements. Un ciel bleu prometteur contraste avec la pénombre de la grange. Des poules viennent caqueter au bas des ballots de paille. La silhouette massive de Wapiti se découpe en contre-jour dans le cadre du portail, revenant du dehors. Rémi ouvre les yeux péniblement, encore sous le charme de la chaleur de son sac de couchage. Dans la minute suivante, les autres scouts abandonnent leur nuit. On se met à parler. On s’extrait de ses duvets, la paille dans les cheveux, les yeux un peu collés. « Debout les Choucas ! » fait Wapiti de sa grosse voix.  Les falaises du cirque de Pré-les-Fonts, situé à